Contactez-nous

Destinataire :

Les aménagements de plaine

Le maintien et le développement du petit gibier repose sur 3 piliers incontournables que sont la régulation des prédateurs, l’agrainage mais également l’aménagement du territoire.
Ces efforts sur le territoire sont favorables aux populations de petits gibiers et plus largement, à toute la biodiversité présente en plaine qui y trouvera une zone de refuge, une zone d’alimentation ou encore de reproduction. Il faut tout de même être conscient que ces efforts en termes d’aménagement mais également en matière de piégeage et d’agrainage, ne sont pas directement mesurables à la saison de chasse suivante mais bien évidemment sur le long terme.
Nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir les différents dispositifs d’aménagements :

Kits Buissons : 24 ou 29 €/kit selon la protection gibier choisie

Les intérêts de la haie pour l’Homme ou plus largement pour la biodiversité, sont désormais bien identifiés et diversifiés. Entre autres, la haie protège les cultures et améliorent le sol tout en servant d’abri et de garde-manger pour la faune.

En novembre, la Fédération vous encourage donc à planter des haies et vous propose pour cela des kits buissons clés en main :
15 plants (Cornouiller sanguin, Charme commun, Troène vulgaire, Églantier, Prunellier) + tuteurs bambou et acacia + dalles de chanvre et agrafes + protections gibiers au choix : de type lapin à 24 €/kit ou de type chevreuil à 29 €/kit.

Annuellement, ce sont environ 175 kits qui sont implantés.

 
 




Mélanges jachères et cultures à gibiers :
Semence + 140 €/ha l’année du semis

Chacun de ces couverts ont des intérêts pour la faune sauvage qui leur sont propres (rôle de couvert hivernal, d’abris, de reproduction ou d’alimentation) c’est pourquoi il est important quand c’est possible d’allier ces différents mélanges sur un même territoire.

Luzerne/Dactyle
Couvert facile à implanter au printemps ou après moisson et demandant peu d’entretien (un broyage en sortie d’hiver) – zone de reproduction et d’alimentation (riche en insectes).

Millet blanc/Sorgho grain
Mélange annuel qui apportera un couvert pour la faune mais surtout, une grande quantité de graine très appréciées par le petit gibier (faisans, perdrix…).

Mellifère Annuel (Phacélie Trèfle violet, perce, incarnat et Sainfoin) ou Biannuel (Lotier corniculié, Lluzerne, Sainfoin, Trèfle violet, Mélilot)
Si implantés avant le 15 avril, ces mélanges peuvent être comptabilisés en jachère mellifère SIE dans la déclaration PAC. Ces deux couverts ont l’avantage de s’implanter facilement et de bien couvrir le sol. Ces mélanges sont appréciés du petit gibier et bien plus, de la biodiversité (abeilles, auxiliaires de cultures …).

Soleil (Phacélie, Trèfle incarnat, Sarrasin, Tournesol)
Attrayant dans le paysage, ce couvert est un très bon mélange pour le petit gibier sédentaire (lièvre, faisan et perdrix) et migrateur.

Bandes de maïs non récoltables : Semence uniquement

Les bandes de maïs non récoltables sont des couverts appréciés du gibier tel que le faisan. Or pour éviter certaines dérives en plaine, sous forme de micro-parcelle le maïs pur est plafonné à 50 ares.

 

 

 
 

Miscanthus : 1 150 €/ha à la charge du planteur

Sous forme de bandes (4 à 8 m de large) ou de plots (25 m²) à disposer en plaine, le miscanthus est un excellent couvert notamment à l’hiver, période la plus critique pour le petit gibier en plaine.

Le coût de la plantation est estimé à 2 300 euros/ha (planteuse + rhizomes), 50 % pris en charge par la FDC soit 1 150 euros/ha à la charge du planteur. Les plots (une trentaine de rhizomes) quant à eux, sont distribués gratuitement.

Chaque année ce sont environ 5 ha et 200 plots de plantés.

Aménagements de pieds de pylônes :

Par ailleurs, la Fédération à signé une convention avec ENEDIS (gestionnaire du Réseau Public de Distribution d’Électricité) pour l’aménagement des pieds de pylônes et des dessous de lignes avec au choix, des buissons, du miscanthus ou de la jachère en contrepartie d’une indemnité financière.
 
Depuis 2018, ce sont 56 contrats supplémentaires cette année, soit une augmentation de 43,5 % de surface aménagée en jachère faune sauvage ou en culture à gibier pour atteindre un total de 283,35 ha aménagés en 2020.
Enfin, la Fédération est co-opératrice d’une MAEc (Mesure Agri-Environnementale et Climatique) ainsi nous pourrons vous renseigner et vous conseiller en la matière.
Pour plus de renseignements vous pouvez contacter Lison DIDIER – l.didier@naturagora.fr / 06.76.48.25.48.